L’histoire du Burger, qui est son inventeur ?

L’histoire du Burger, qui est son inventeur ?

Aujourd’hui nous allons parler d’histoire, mais pas n’importe quelle histoire, celle du burger ! Consommé partout dans le monde et sous toutes les formes, le burger est le symbole de la mondialisation culinaire ! En 2017, ce sont plus de 1,46 milliard d’hamburgers ont été consommé en France. Mais savez-vous qui est à l’origine du burger ?

Le burger, une invention internationale ?

Nous pourrions croire que le burger est exclusivement une création culinaire américaine, et bien non ! Le burger est une invention internationale !
Effectivement, sans son fameux steak, le hamburger ne serait rien ! Inventé par les guerriers mongols au XIIe siècle, ce premier steak était fabriqué à partir de tranche de viande de cheval crue. Cet aliment fut par la suite exporté à travers l’Europe de l’Est et du Nord par les guerriers de Gengis Khan, puis revisité par les peuples du Nord sous la forme de bœuf haché cru.
Rapportée en Allemagne par les marins au XIV et XVe siècles, la recette du steak haché cru fut adaptée grâce à un boucher qui eut l’idée de griller cette viande de bœuf haché. Trois siècles plus tard, le Hamburger Steak (ou steak de Hambourg) devenait le plat incontournable du port d’Hambourg.

Mais qui est l’inventeur du burger ?

Arrivée au XIXe siècle par les navires de migrant allemand, le Hamburger Steak se propage rapidement dans les restaurants du nouveau monde. Il n’est encore qu’une galette de viande hachée. Mais qui a donc eu l’idée de glisser ce steak entre deux pains ? Et bien, plusieurs Américains se disputent la paternité du burger !

LouiS Lassen

Officiellement et selon la Bibliothèque du Congrès, c’est Louis Lassen qui fût le créateur du Burger !
Pour la petite histoire, le hamburger serait né au Connecticut en 1900, suite à la commande d’un sandwich au steak d’un client pressé. Hélas, à court de steak, Louis Lassen aurait grillé des bouts de viande pour le remplacer. C’est à ce moment-là que le client lui avait demandé d’écraser la boule de viande puis de la glisser entre deux pains. Et voilà comment le burger serait né ! Mais à noter que d’autres personnes revendiquent l’invention du burger !

Charlie Nagreen

C’est le cas de Charlie Nagreen ! Selon lui, cet habitant du Wisconsin aurait inventé le burger en 1885, alors qu’il n’était encore qu’un adolescent de 15 ans.
Pour l’anecdote, ne voyant pas ses ventes de boulettes de viande décollées à cause d’un problème de logistique (il n’avait ni table, ni chaise pour déjeuner) lors d’une foire, il aurait eu l’idée de glisser ses boulettes de viande entre deux tranches de pain, afin que ses clients puissent consommer ses produits tout en marchant. Nagreen aurait alors nommé son sandwich Hamburger en clin d’œil aux « hamburgers steaks » des immigrés allemands de cette région.

Les frères Menches

Une autre piste affirme que le burger serait né en 1895 grâce à deux frères, les frères Menches.
Effectivement, lors d’une foire se déroulant à Hamburg, dans l’État de New-York, Charles et Franck Menches, à court de saucisse, auraient acheté à un boucher de la viande haché afin de la mettre dans leurs sandwiches. Ils auraient alors décidé de le nommer Hamburger, en référence à la ville d’Hamburg.

Oscar Weber Bilby

En 1995, Frank Keating alors gouverneur de l’Oklahoma décida de proclamer Tulsa, capital de l’État, la ville de naissance du burger.
Mais pourquoi ? Tout simplement parce que le burger serait né le 4 juillet 1991 grâce à Oscar Weber Bilby. Selon la légende, ce concitoyen américain aurait servi le premier burger à Tulsa dans la ferme de son grand-père lors de la fête nationale américaine.

Ces anecdotes vous ont ouvert l’appétit ? N’hésitez pas à consulter nos burgers, qui sont, pour l’histoire, 100% malouins ! Découvrez vite notre carte !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.